MOU
52 logements, EPHAD et résidence étudiante

MO

Mandataire

BET 

Surface totale

Surface logements

Surface EPHAD

Surface EP

Montant des travaux

Procédure

Mission

Livraison

Localisation

Paris Habitat

Flint

Cotect

6 980 m² SU

1 509 m² SU

5 247 m² SU

270 m² SU

15 528 000 € HT

Concours (Loi MOP)

Base + H&E

2011

Paris - FR

52 logements, EPHAD, résidence étudiante et équipement public de proximité

À proximité du Parc Montsouris, dans le XIIIe arrondissement, Paris Habitat gère le site de l’Amiral Mouchez, un ensemble de 15 immeubles de logements sociaux, du R+4 au R+12, organisés sur un vaste espace vert.

La densification de cette enclave urbaine, la requalification de ses interstices délaissés est le sujet de cette opération qui associe trois programmes distincts : Un EHPAD de 100 chambres s’insérant entre deux tours de logements et redonnant une façade urbaine à la nouvelle voie piétonne que constitue la Rue des Longues Raies et 52 logements étudiants occupant, pour partie, les 6 premiers demi-niveaux d’une Tour de logements de 13 étages ainsi qu’une extension neuve s’alignant également sur la rue des Longues Raies. Un équipement numérique de quartier, à l’implantation clairement détaché de ses riverains et dont la morphologie architecturale est radicalement éloignée de l’orthogonalité ambiante.

Le parti pris d’identifier chaque programme, aussi bien dans son fonctionnement que dans sa forme, a séduit le jury du concours. Au dessus d’un socle de verre transparent et de réglit translucide, le volume de l’EHPAD se pare d’un revêtement de briques émaillées blanches, ponctué de baies verticales à ’encadrement de cuivre doré. Dans le même alignement, le pignon de la résidence étudiante prend cette teinte dorée dans les losanges de son bardage en écailles d’alliage cuivre / aluminium.

En exergue sur la rue Amiral Mouchez, l’équipement public numérique se situe entre architecture et mobilier urbain. Sa volumétrie est pensée comme celle d’un élément solitaire, et son échelle répond à celle de l’espace public sur lequel il s’ouvre. Habillé d’une résille de bois, le démarquant de son environnement résidentiel, il ponctue le croisement des deux voies de sa volumétrie singulière faite d’arêtes franches et de façades biaises répondant aux événements qu’elle rencontre.

photo-site-11

52 LOGEMENTS, EPHAD, RESIDENCE ETUDIANTE PUBLIC DE PROXIMITE

 

À proximité du Parc Montsouris, dans le XIIIe arrondissement, Paris Habitat gère le site de l’Amiral Mouchez, un ensemble de 15 immeubles de logements sociaux, du R+4 au R+12, organisés sur un vaste espace vert.

La densification de cette enclave urbaine, la requalification de ses interstices délaissés est le sujet de cette opération qui associe trois programmes distincts : Un EHPAD de 100 chambres s’insérant entre deux tours de logements et redonnant une façade urbaine à la nouvelle voie piétonne que constitue la Rue des Longues Raies et 52 logements étudiants occupant, pour partie, les 6 premiers demi-niveaux d’une Tour de logements de 13 étages ainsi qu’une extension neuve s’alignant également sur la rue des Longues Raies. Un équipement numérique de quartier, à l’implantation clairement détaché de ses riverains et dont la morphologie architecturale est radicalement éloignée de l’orthogonalité ambiante.

Le parti pris d’identifier chaque programme, aussi bien dans son fonctionnement que dans sa forme, a séduit le jury du concours. Au dessus d’un socle de verre transparent et de réglit translucide, le volume de l’EHPAD se pare d’un revêtement de briques émaillées blanches, ponctué de baies verticales à ’encadrement de cuivre doré. Dans le même alignement, le pignon de la résidence étudiante prend cette teinte dorée dans les losanges de son bardage en écailles d’alliage cuivre / aluminium.

En exergue sur la rue Amiral Mouchez, l’équipement public numérique se situe entre architecture et mobilier urbain. Sa volumétrie est pensée comme celle d’un élément solitaire, et son échelle répond à celle de l’espace public sur lequel il s’ouvre. Habillé d’une résille de bois, le démarquant de son environnement résidentiel, il ponctue le croisement des deux voies de sa volumétrie singulière faite d’arêtes franches et de façades biaises répondant aux événements qu’elle rencontre.

photo-site-12
photo-site-6
photo-site-14
photo-site-17
photo-site-9
photo-site-4
photo-site-3
photo-site-2
photo-site-1

MO : Paris Habitat

Mandataire : Flint

BET : Cotect

Surface totale : 6 980 m² SU

Surface logements : 1 509 m² SU

Surface EPHAD : 5 247 m² SU

Surface EP : 270 m² SU

Montant des travaux : 15 528 000 € HT

Procédure : Concours (Loi MOP)

Mission : Base + H&E

Livraison : 2011

Localisation : Paris - FR

Categories