H14
Réaménagement du Hangar 14

MO

Mandataire

Associé

Acousticien

BET

Surface

Budget

Procédure

Livraison

Localisation

Prix

Ville de Bordeaux

Flint

Jean-Philippe Lanoire

Jean-Paul Lamoureux

ECCTA

7 200 m² SHON

4 192 347 € TTC

Concours (Loi MOP)

1999

Bordeaux - FR

Prix de la Première œuvre 2000

Réaménagement du Hangar 14 - Bordeaux

Sur les quais rive gauche de Bordeaux, le Hangar 14 est un vestige de l’intense activité du port. Construit dans les années 30, entre la Garonne et la façade XVIIIème, pour être un « outil portuaire », l’édifice présente une trame structurelle régulière.

La façade fleuve est traitée en transparences et ouvertures. À l’étage le deck est relié à la promenade piétonne par une série de huit escaliers de secours identiques dont les enveloppes, en métal déployé, scandent de leur rythme oblique et brillant la façade sur la Garonne.

Cette façade se prolonge en amont, au delà du pignon existant, par un volume formant le hall d’entrée. Traité comme une boîte opalescente avec une double peau de polycarbonate flottant au-dessus d’une mince bande vitrée habillée d’une résille métallique, ce hall s’avance vers la ville. La façade sur ville et les façades pignons conservent l’identité de leurs modénatures originelles, le béton a été peint, les ouvertures sont uniformément habillées de grilles en acier galvanisé déployé.

À l’intérieur, si les trames des poteaux béton ont été conservées au rez-de-chaussée, le remplacement de la dalle de toiture par une charpente métallique a permis de les supprimer à l’étage, libérant un plateau d’exposition dégagé.

Les matériaux utilisés sont volontairement industriels : chape quartz au sol, plafond en acier galvanisé, murs en béton. La couleur rouge sang vient souligner les interventions intérieures.

H14-03-648x486

RÉAMÉNAGEMENT DU HANGAR 14 - BORDEAUX

Sur les quais rive gauche de Bordeaux, le Hangar 14 est un vestige de l’intense activité du port. Construit dans les années 30, entre la Garonne et la façade XVIIIème, pour être un « outil portuaire », l’édifice présente une trame structurelle régulière.

La façade fleuve est traitée en transparences et ouvertures. À l’étage le deck est relié à la promenade piétonne par une série de huit escaliers de secours identiques dont les enveloppes, en métal déployé, scandent de leur rythme oblique et brillant la façade sur la Garonne.

Cette façade se prolonge en amont, au delà du pignon existant, par un volume formant le hall d’entrée. Traité comme une boîte opalescente avec une double peau de polycarbonate flottant au-dessus d’une mince bande vitrée habillée d’une résille métallique, ce hall s’avance vers la ville. La façade sur ville et les façades pignons conservent l’identité de leurs modénatures originelles, le béton a été peint, les ouvertures sont uniformément habillées de grilles en acier galvanisé déployé.

À l’intérieur, si les trames des poteaux béton ont été conservées au rez-de-chaussée, le remplacement de la dalle de toiture par une charpente métallique a permis de les supprimer à l’étage, libérant un plateau d’exposition dégagé.

Les matériaux utilisés sont volontairement industriels : chape quartz au sol, plafond en acier galvanisé, murs en béton. La couleur rouge sang vient souligner les interventions intérieures.

H14-04-648x486
H14-07-648x243
H14-06-324x486t
H14-00-648x243
H14-01-324x486
H14-02-648x486

MO : Ville de Bordeaux

Mandataire : Flint

Associé : Jean-Philippe Lanoire

Acousticien : Jean-Paul Lamoureux

BET : ECCTA

Surface : 7 200 m² SHON

Budget : 4 192 347 € TTC

Procédure : Concours (Loi MOP)

Livraison : 1999

Localisation : Bordeaux - FR

Prix : Prix de la Première œuvre 2000

Categories