CRE
Oficinas de la universidad de Creteil

Maître d'ouvrage

Architecte mandataire

BE structure

BET fluide

SSI- SPS

OPC

Économiste

Surface

Montant des travaux

Procédure

Mission

Calendrier

Localisation

Université Paris Est-Créteil

Flint

Terrell

Elithis

PSCI

Probat

Vpeas

550 m² SHON

2 107 000 € HT

Concours (loi MOP) en mai 2011

Base + mobilier + OPC

Livré en novembre 2014

Créteil - FR

Présidence de l'Université - Surélévation en site occupé d'une aile d'un bâtiment de l'université Paris-Est Créteil Val de Marne - Créteil

Créée en 1970,l’Université Paris Est Créteil Val de Marne est une université pluridisciplinaire répartie sur une dizaine de sites.

Situé sur le campus principal, le bâtiment I sur lequel nous intervenons se distingue par son plan à trois branches et sa façade rythmée en béton armé.

Construit dans les années 70 par l’architecte Denis Sloan, le bâtiment I est un témoin des préoccupations modernes et fonctionnelles de l’époque.

Les principales qualités du bâtiment s’inscrivent dans sa rationalité et sa spatialité : trame constructive uniforme, rythme régulier et dense des ouvertures, circulations horizontales et verticales largement dimensionnées.

Ce sont ces qualités que nous avons souhaité prolonger dans la réalisation du volume en extension, sans chercher à reproduire l’architecture initiale mais en jouant du registre de l’hybridation, entre opposition et complémentarité.

Ainsi, le niveau en couronnement s’établit sur la même trame que celle de l’édifice initial, mais le rythme perceptible de la structure s’efface ici devant une vêture uniforme habillant des parois isolées par l’extérieur.

Ainsi, les façades sont largement percées, selon un rythme régulier, mais la disposition et le format des baies créent une vibration linéaire qui brouille la notion de trame et d’uniformité strictement fonctionnelle.

Ainsi, à la construction rationnelle et massive de béton se superpose un volume plus abstrait, aux écailles de cuivre dorées, qui s’étire en porte à faux au-delà des limites de l’édifice, introduisant un effet de tension, de légèreté, qui dynamise et signale l’ensemble du bâtiment.

Maître d'ouvrage : Université Paris Est-Créteil

Architecte mandataire : Flint

Be structure:  Terrell

BE fluide : Elithis

SSI - SPS : PSCI

OPC : Probat

Économiste : Vpeas

Surface : 550 m² SHON

Montant des travaux : 2 107 000 € HT

Procédure : Concours (loi MOP) en mai 2011

Mission : Base + mobilier + OPC

Calendrier : Livré en novembre 2014

Localisation : Créteil - FR

Présidence de l'Université - Surélévation en site occupé d'une aile d'un bâtiment de l'université Paris-Est Créteil Val de Marne - Créteil

Créée en 1970,l’Université Paris Est Créteil Val de Marne est une université pluridisciplinaire répartie sur une dizaine de sites.

Situé sur le campus principal, le bâtiment I sur lequel nous intervenons se distingue par son plan à trois branches et sa façade rythmée en béton armé.

Construit dans les années 70 par l’architecte Denis Sloan, le bâtiment I est un témoin des préoccupations modernes et fonctionnelles de l’époque.

Les principales qualités du bâtiment s’inscrivent dans sa rationalité et sa spatialité : trame constructive uniforme, rythme régulier et dense des ouvertures, circulations horizontales et verticales largement dimensionnées.

Ce sont ces qualités que nous avons souhaité prolonger dans la réalisation du volume en extension, sans chercher à reproduire l’architecture initiale mais en jouant du registre de l’hybridation, entre opposition et complémentarité.

Ainsi, le niveau en couronnement s’établit sur la même trame que celle de l’édifice initial, mais le rythme perceptible de la structure s’efface ici devant une vêture uniforme habillant des parois isolées par l’extérieur.

Ainsi, les façades sont largement percées, selon un rythme régulier, mais la disposition et le format des baies créent une vibration linéaire qui brouille la notion de trame et d’uniformité strictement fonctionnelle.

Ainsi, à la construction rationnelle et massive de béton se superpose un volume plus abstrait, aux écailles de cuivre dorées, qui s’étire en porte à faux au-delà des limites de l’édifice, introduisant un effet de tension, de légèreté, qui dynamise et signale l’ensemble du bâtiment.

Categories