BEL
68 logements « Bel Air » Bègles

Maître d'ouvrage

Architecte mandataire

BET structure

BET fluide

Paysagiste

Surface

Montant des travaux

Procédure

Mission

Calendrier

Localisation

Domofrance - SA d'HLM

Flint

Khephren

Alan Brunel

Freddy Charrier

4 486 m² SDP

5 050 000 € HT

Commande privée

BASE + H&E

Livré en juillet 2016

Bègles - FR

BEL AIR - 68 logements sociaux collectifs - Bègles

L'aménagement "Bel Air" prolonge le récent quartier de Terre Sud à Bègles par des îlots résidentiels sociaux conçus comme des "parcs paysagés", dépourvus de voitures (stationnement en parking résidentiel étagé) et où les espaces verts collectifs d'agrément sont prédominants.

Le projet s'inscrit dans la continuité urbaine des bâtiments résidentiels existants grâce à une implantation linéaire et incurvée. Sa volumétrie fragmentée découle en premier lieu d'une réflexion sur la transition d'échelles...

1.Transition urbaine entre les immeubles collectifs denses en R+5 de Terres Sud et l'habitat individuel groupé préexistant en lisière Sud: grâce à un jeu de fragmentation des volumes épannelés sur 4 à 6 niveaux de manière dégressive, le projet évoque un ensemble de 16 "grandes maisons",  tantôt indépendantes, tantôt mitoyennes, éloigné de l'image de "barre" souvent attribuée au logement social par l'imaginaire collectif.

2.Transition de l'espace public à l'espace privé: La masse bâtie est fractionnée en 9 volumes par 4 césures Est/Ouest et une césure Nord/Sud ; lovées dans les interstices, les entrées et les coursives extérieures de distribution sont des espaces semi-privatifs et facilement appropriables traités comme des "rues intérieures".

Le parti de fragmentation confère une valeur domestique à chacun des 68 appartements du 2 au 5 pièces, qui bénéficie ainsi d'une adresse identifiable, d'une multi-orientation, d'une luminosité optimale et d'agréables loggias. Sculptées par des jeux de pleins et de vides, les façades blanches laissent apercevoir en profondeur une peau intérieure décorée, qui revisite les carreaux ciments traditionnels utilisés dans les échoppes et demeures locales.

Maître d'ouvrage : Domofrance - SA d'HLM

Architecte mandataire : Flint

BE structure : Khephren

BE fluide : Alan Brunel

Paysagiste : Freddy Charrier

Surface : 4 486 m² SDP

Montant des travaux : 5 050 000 € HT

Procédure : Commande privée

Mission : BASE + H&E

Calendrier : Livré en Juillet 2016

Localisation : Bègles - FR

BEL AIR - 68 logements sociaux collectifs - Bègles

L'aménagement "Bel Air" prolonge le récent quartier de Terre Sud à Bègles par des îlots résidentiels sociaux conçus comme des "parcs paysagés", dépourvus de voitures (stationnement en parking résidentiel étagé) et où les espaces verts collectifs d'agrément sont prédominants.

Le projet s'inscrit dans la continuité urbaine des bâtiments résidentiels existants grâce à une implantation linéaire et incurvée. Sa volumétrie fragmentée découle en premier lieu d'une réflexion sur la transition d'échelles...

1.Transition urbaine entre les immeubles collectifs denses en R+5 de Terres Sud et l'habitat individuel groupé préexistant en lisière Sud: grâce à un jeu de fragmentation des volumes épannelés sur 4 à 6 niveaux de manière dégressive, le projet évoque un ensemble de 16 "grandes maisons",  tantôt indépendantes, tantôt mitoyennes, éloigné de l'image de "barre" souvent attribuée au logement social par l'imaginaire collectif.

2.Transition de l'espace public à l'espace privé: La masse bâtie est fractionnée en 9 volumes par 4 césures Est/Ouest et une césure Nord/Sud ; lovées dans les interstices, les entrées et les coursives extérieures de distribution sont des espaces semi-privatifs et facilement appropriables traités comme des "rues intérieures".

Le parti de fragmentation confère une valeur domestique à chacun des 68 appartements du 2 au 5 pièces, qui bénéficie ainsi d'une adresse identifiable, d'une multi-orientation, d'une luminosité optimale et d'agréables loggias. Sculptées par des jeux de pleins et de vides, les façades blanches laissent apercevoir en profondeur une peau intérieure décorée, qui revisite les carreaux ciments traditionnels utilisés dans les échoppes et demeures locales.

Categories